Notre SSN vient de se doter officiellement d'un Cadre National d'Assurance Qualité des Statistiques Publiques Officielles (CNAQ/SP) à travers l'arrêté n°000061/MP/INS du 02 août 2017, portant institution d'un Cadre National d'Assurance Qualité des Statistiques Publiques Officielles au Niger.    Le mercredi 6 septembre 2017, l'INS a lancé la cinquième Enquête Demographique et de Santé du Niger (EDSN V)

 

Septembre 2013

Septembre 2013 (1)

Le niveau général des prix à la consommation, mesuré par l’Indice Harmonisé des Prix à la Consommation (IHPC), est en baisse de 0,2% en août 2013 par rapport à son niveau du mois de juillet 2013.

La baisse du niveau général des prix en août 2013 par rapport au mois de juillet 2013 est induite par le repli des prix des produits composant les fonctions : « Produits alimentaires et boissons non alcoolisées » (-0,5%), « Boissons alcoolisées, tabacs et stupéfiants » (-1,0%), et « Articles d’habillement et chaussures » (-0,2%).

Toutefois, cette baisse du niveau général des prix a été atténuée par l’accroissement des prix des produits composant les fonctions : «Logements, eau, électricité, gaz et autres combustibles » (+0,1%), « Santé » (+0,5%) et « Biens et services divers » (+1,3%).

Pour la fonction «Produits alimentaires et boissons non alcoolisées », les produits à l’origine de cette baisse sont les suivants : les produits laitiers (-13,1), les légumes frais en feuilles (-11,8%), le sucre (-10,1%), les légumes frais en fruits ou racine (-9,8%), les œufs (-9,0%), les farines, semoules et gruaux (-5,2%), les tubercules et plantains (-4,5%), les légumes secs et oléagineux (-4,21%), les pains (-2,6%), les autres produits à base de tubercules et de plantain (-1,9%), le lait (-1,6%), les autres matières grasses (-1,1%), les huiles (-0,6%) et les céréales non transformées (-0,4%).
Concernant les autres fonctions qui ont contribué à la baisse du niveau général des prix, les produits concernés sont les suivants : la cola blanche (-4,1%), la confection et les réparations de vêtements femmes (-3,0%), les vêtements de dessus femmes (-1,8%), les vêtements de dessus hommes (-0,8%) et les tissus d’habillement (-0,2%).

Il convient de noter que toutes ces baisses pourraient s’expliquer par un retour à la normale des prix après le mois de Ramadan où ils ont connu une certaine envolée.

Quant aux fonctions ayant atténué la baisse du niveau global des prix, l’on a noté la hausse des prix des produits suivants : les médicaments traditionnels (+11,4%), le bois de chauffe vendu au tas (+5,2%), les services des salons de coiffure et instituts de soins et de beauté (+4,2%), les articles de bijouterie et d’horlogerie (+2,9%), les autres effets personnels (+0,3%) et les loyers effectifs des locataires et sous-locataires (+0,1%).

La baisse des prix des céréales non transformées de 0,4% est causée par le repli des prix des sacs de 100 kg de maïs (-3,6%) et de 50 kg de riz (-1,8%). Ainsi, les prix de ces produits sont passés respectivement de 22.264 FCFA et 23.107 FCFA en juillet 2013 à 21.472 FCFA et 22.702 FCFA en août 2013. Quant aux sacs de 100 kg de mil et de sorgho, leurs prix ont augmenté de 3,7% et 1,6% respectivement pour s’établir à 27.306 FCFA et 24.125 FCFA en août 2013 contre 26.319 FCFA et 23.833 FCFA le mois passé.

Enfin, pour les produits pétroliers à la pompe, les prix sont restés inchangés en août 2013. Ils sont ainsi ressortis à 540 FCFA pour le litre d’essence super 91 sans plomb, à 538 FCFA pour le litre de gaz oil, à 649 FCFA pour le litre d’essence mélange et à 496 FCFA pour celui du pétrole lampant.

Nos Statistiques

Aller au haut