Notre SSN vient de se doter officiellement d'un Cadre National d'Assurance Qualité des Statistiques Publiques Officielles (CNAQ/SP) à travers l'arrêté n°000061/MP/INS du 02 août 2017, portant institution d'un Cadre National d'Assurance Qualité des Statistiques Publiques Officielles au Niger.    Le mercredi 6 septembre 2017, l'INS a lancé la cinquième Enquête Demographique et de Santé du Niger (EDSN V)

 

Avril 2014

Avril 2014 (1)

Le niveau général des prix à la consommation, mesuré par l’Indice Harmonisé des Prix à la Consommation (IHPC), est en hausse de 0,3% en avril 2014 par rapport à son niveau du mois de mars 2014.

En glissement annuel (avril 2014 par rapport à avril 2013), le taux d’inflation est ressorti à -0,8% contre -0,4% en mars 2014.

En moyenne annuelle, le taux d’inflation s’est établi à +1,8% en avril 2014. Il se situe ainsi en dessous de la norme communautaire fixée à 3% maximum par la Commission de l’UEMOA dans le cadre du suivi des critères de convergence.

Le niveau global des prix des céréales non transformées est ressorti en baisse de 3,4% en avril 2014 par rapport à la même période de l’année dernière, après les hausses consécutives de novembre 2013 à février 2014 et une baisse en mars 2014.

La hausse du niveau général des prix en avril 2014 par rapport au mois de mars 2014 est imputable à un renchérissement des produits composant les fonctions : « Produits alimentaires et boissons non alcoolisées » (+0,6%), « Articles d’habillement et chaussures » (+0,2%), « Logement, eau, électricité, gaz et autres combustibles » (+0,1%) et « Santé » (+0,5%).

Toutefois, cette hausse du niveau général des prix a été atténuée par la baisse des prix des produits composant les fonctions suivantes : « Boissons alcoolisées, tabacs et stupéfiants » (-0,7%) et « Loisirs et culture » (-0,2%).

Pour la fonction « Produits alimentaires et boissons non alcoolisées », la hausse du niveau des prix est due à celle des prix des produits suivants : les légumes frais en feuilles (+26,6%), les légumes frais en fruits ou racines (+9,6%), les condiments (+5,6%), les légumes secs et oléagineux (+3,5%), les huiles (+1,6%), le beurre et margarine (+1,3%) et les autres matières grasses (+0,6%).

Concernant les autres fonctions qui ont contribué à la hausse du niveau général des prix, les produits concernés sont les suivants : les médicaments traditionnels (+9,0%), le bois de chauffe (+4,5%), les vêtements de dessus hommes (+1,2%) et les produits médicaux divers (+0,4%).

Quant aux fonctions ayant atténué la hausse du niveau général des prix, l’on a noté la baisse des prix de la cola blanche (-3,3%) et des livres scolaires et autres livres (-1,8%).

S’agissant particulièrement des céréales non transformées, nonobstant la hausse du niveau général des prix, leurs prix ont globalement baissé de 0,7% en avril 2014 par rapport au mois précédent. Cette baisse des prix est induite par le repli du prix du kilogramme de riz importé (-2,8%) et des prix des sacs de 100 kg de sorgho (-0,2%) et de 50 kg de riz (-0,3%). Les prix de ces deux derniers produits sont ainsi passés respectivement de 21.903 FCFA et 22.298 FCFA en mars 2014 à 21.861 FCFA et 22.238 FCFA en avril 2014. Au même moment, malgré les mesures prises par le Gouvernement pour maîtriser la hausse du niveau général des prix, à travers les ventes à prix modérés et les distributions gratuites de vivres aux nécessiteux, les prix des sacs de 100 kg de mil et de maïs ont augmenté respectivement de 1,2% et 0,4% pour s’établir à 24.208 FCFA et 19.750 FCFA en avril 2014 contre 23.931 FCFA et 19.667 FCFA en mars 2014. Cette situation pourrait s’expliquer par un début précoce de la période de soudure.

Enfin, pour les produits pétroliers à la pompe, les prix sont restés inchangés en avril 2014. Ils sont ainsi ressortis à 540 FCFA pour le litre d’essence super 91 sans plomb, à 538 FCFA pour le litre de gaz oil, à 649 FCFA pour le litre d’essence mélange et à 496 FCFA pour celui du pétrole lampant.

 

La Direction Générale

Nos Statistiques

Aller au haut