Notre SSN vient de se doter officiellement d'un Cadre National d'Assurance Qualité des Statistiques Publiques Officielles (CNAQ/SP) à travers l'arrêté n°000061/MP/INS du 02 août 2017, portant institution d'un Cadre National d'Assurance Qualité des Statistiques Publiques Officielles au Niger.   

 

Septembre 2014

Septembre 2014 (1)

Le niveau général des prix à la consommation, mesuré par l’Indice Harmonisé des Prix à la Consommation (IHPC), est en hausse de 0,4% en septembre 2014 par rapport à son niveau du mois d’août 2014.

En glissement annuel (septembre 2014 par rapport à septembre 2013), le taux d’inflation est ressorti à -1,7% contre -2,7% en août 2014.

En moyenne annuelle, le taux d’inflation poursuit sa décélération entamée depuis février 2014 pour s’établir à -0,2% en septembre 2014. Il se situe ainsi largement en dessous de la norme communautaire fixée à 3% maximum par la Commission de l’UEMOA dans le cadre du suivi des critères de convergence.

Les prix des céréales non transformées sont ressortis en baisse de 6,2% en septembre 2014 par rapport à la même période de l’année dernière.

La hausse du niveau général des prix en septembre 2014 par rapport au mois d’août 2014 est imputable à un accroissement des prix des produits composant les fonctions : « Produits alimentaires et boissons non alcoolisées » (+0,7%), « Logement, eau, électricité, gaz et autres combustibles » (+0,3%), « Santé » (+0,9%) et « Loisirs et culture » (+1,0%).

Toutefois, cette hausse du niveau général des prix a été atténuée par le repli des prix des produits composant la fonction « Boissons alcoolisées, tabacs et stupéfiants » (-0,6%).

Pour la fonction « Produits alimentaires et boissons non alcoolisées », les prix des produits à l’origine de cette hausse sont : les légumes frais en feuilles (+34,9%), les autres fruits frais (+22,8%), les tubercules et plantain (+18,3%), les condiments (+4,4%), les boissons non alcoolisées industrielles (+4,2%), le beurre et margarine (+3,6%), les huiles (+2,9%), les autres produits à base de tubercules et de plantain (+2,4%), le lait (+1,7%), les œufs (+1,1%) et les viandes (+0,4%).

S’agissant des autres fonctions qui ont contribué à la hausse du niveau global des prix, les produits concernés sont les suivants : la papeterie et imprimés divers (+7,3%), les services de laboratoires et de radiologie (+6,8%), les médicaments traditionnels (+5,3%), les services des auxiliaires médicaux (+2,4%), l’entretien et réparation courante (+2,0%), les combustibles solides et autres (+1,3%) et les services médicaux et dentaires (+0,1%).

Quant à la fonction « Boissons alcoolisées, tabacs et stupéfiants » ayant atténué la hausse du niveau global des prix, on a noté exclusivement la baisse du prix de la cola blanche (-2,7 %).

Concernant les céréales non transformées, nonobstant la hausse du niveau général des prix, leurs prix se sont globalement repliés de 4,4% en septembre 2014 par rapport au mois précèdent. Cette baisse des prix est due à celle des prix des sacs de 100 kg de sorgho (-7,9%), de mil (-6,8%), de maïs (-4,9%) et du sac de 50 kg de riz (-3,2%) qui sont passés respectivement de 22.944 FCFA, 24.444 FCFA, 18.597 FCFA et 21.655 FCFA en août 2014 à 21.139 FCFA, 22.792 FCFA, 17.694 FCFA et 20.952 FCFA en septembre 2014.

Enfin, pour les produits pétroliers à la pompe, les prix sont restés inchangés en septembre 2014. Ils sont ainsi ressortis à 540 FCFA pour le litre d’essence super 91 sans plomb, à 538 FCFA pour le litre de gaz oil, à 649 FCFA pour le litre d’essence mélange et à 496 FCFA pour celui du pétrole lampant.

 

La Direction Générale

Nos Statistiques

Aller au haut