Notre SSN vient de se doter officiellement d'un Cadre National d'Assurance Qualité des Statistiques Publiques Officielles (CNAQ/SP) à travers l'arrêté n°000061/MP/INS du 02 août 2017, portant institution d'un Cadre National d'Assurance Qualité des Statistiques Publiques Officielles au Niger.   

 

EVOLUTION DES PRIX A LA CONSOMMATION A NIAMEY EN MAI 2016

Le niveau général des prix à la consommation, mesuré par l’Indice Harmonisé des Prix à la Consommation (IHPC), est en hausse de 1,9% en mai 2016 par rapport à son niveau du mois d’avril 2016. 

En glissement annuel (mai 2016 par rapport à mai 2015), le taux d’inflation est ressorti à +2,1%.

En moyenne annuelle, le taux d’inflation s’est établi à +1,3% en mai 2016. Il se situe ainsi largement en dessous de la norme communautaire fixée à 3% maximum par la Commission de l’UEMOA dans le cadre du suivi des critères de convergence.
 
Le niveau des prix des céréales non transformées est ressorti en hausse de 3,4% en mai 2016 par rapport à la même période de l’année dernière.

La hausse du niveau général des prix en mai 2016, par rapport au mois d’avril 2016, est induite  par l’augmentation des prix de produits composant les fonctions : « Produits alimentaires et boissons non alcoolisées » (+4,4%), « Boissons alcoolisées, tabacs et stupéfiants » (+0,3%), « Articles d’habillement et chaussures » (+0,2%) et « Logement, eau, électricité, gaz et autres combustibles » (+0,2%).

Toutefois, cette hausse du niveau général des prix a été atténuée par la baisse des prix de certains produits composant la fonction : « Santé » (-0,3%).

S’agissant particulièrement de la fonction «Produits alimentaires et boissons non alcoolisées», la hausse des prix est essentiellement imputable aux produits suivants : les légumes frais en feuille (+55,5%) et les légumes frais en fruit ou racine (+41,2%) relativement à la réduction de l’offre sur les marchés, les œufs (+43,8%) en liaison avec un renchérissement des œufs de poule locale, les beurre et margarine (+16,1%), les tubercules et plantain (+14,0%),  les huiles (+10,0%), les fruits secs et noix (+7,1%), les poissons et autres produits séchés ou fumés (+6,8%), les condiments (+6,4%), les farines, semoules et gruaux  (+2,1%), les pains (+1,0%), les céréales non transformées (+0,9%), les autres produits  à base de tubercules et de plantain (0,9%), les poissons frais (+0,6%)  et le groupe café, thé cacao et autres végétaux pour tisanes  (+0,3%). Les augmentations des prix de certains produits seraient également liées aux effets anticipés du Ramadan.

Concernant les fonctions qui ont contribué à  la hausse du niveau général des prix, l’on peut retenir les prix des produits suivants : les tabacs et stupéfiants, notamment la cola blanche (+1,6%), les confections et réparations de vêtements homme (+3,7%) et les combustibles solides et autres, notamment le bois de chauffe  (+12,5%).

Pour la fonction qui a atténué la hausse du niveau général des prix, l’on note un repli des prix des médicaments traditionnels (-7,5%).

Concernant les céréales non transformées, la hausse globale de 0,9% de leur niveau de prix en mai 2016, par rapport au mois précédent, est le résultat d’un renchérissement concomitant des sacs de 100 kg de mil (+0,1%), de maïs (+0,9%) et de sorgho (+1,1%). Ainsi, les prix de ces produits sont passés respectivement de 19.819 FCFA, 20.500 FCFA et 21.083 FCFA en avril 2016 à  19.833 FCFA, 20.694 FCFA et 21.306 FCFA en mai 2016.
    
Enfin, pour les produits pétroliers à la pompe, les prix sont restés inchangés en mai 2016. Ils sont ainsi ressortis à 540 FCFA pour le litre d’essence super 91 sans plomb, à 538 FCFA pour le litre de gaz oil, à 649 FCFA pour le litre d’essence mélange et à 496 FCFA pour celui du pétrole lampant.

Le Directeur Général

Télécharger la note technique Ihpc_mai_2016

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Plus dans cette catégorie :

Nos Statistiques

Aller au haut