Ouverture ce mercredi 26 octobre 2022, du sixième (6ème) congrès ordinaire du Syndicat National du Personnel de l’Information Statistique (SYNPIS), dans la salle de conférence du Syndicat Nationale des Douanes (SNAD), en présence de la Directrice Générale de l’Institut National de la Statistique (INS) et du Secrétaire Général de la Confédération des Travailleurs du Niger (CDTN).

by Zanga Gado Moctar

Dans son allocution d’ouverture, Mme Takoubakoye Aminata Boureima s’est réjouie de la tenue de cette importante rencontre avec le SYNPIS. La Directrice Générale de l’INS a ainsi saisi l’opportunité de partager des réflexions permettant de développer le Système Statistique National, avec les différentes sections dudit syndicat. Selon elle, le contexte national et international du métier de statisticien a fortement évolué. En effet, les normes réglementaires de ce métier ont avancé avec l’adoption de la Charte Africaine de la Statistique, pendant que les technologies et les méthodes pour la collecte des données statistiques sont inscrites dans l’ère de la révolution des données.

Au niveau national, le cadre législatif et réglementaire est également impacté d’une part par les reformes de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine qui mettent la mesure de la performance au cœur de l’action publique et d’autre part, l’adoption des textes sur la protection des données à caractère personnel. Plusieurs localités du Niger sont également touchées par l’insécurité avec comme corollaire l’inaccessibilité de certaines localités pour les équipes d’enquêteurs. Ainsi, la profession doit s’adapter au contexte national et international qui augmente la demande de statistiques fiables pour la prise de décision, définit de nouveaux standards de qualité, pendant que le monopole de la production des données détenu par l’Institut National de la Statistique s’effrite face à une concurrence du secteur privé et des instituts de recherche et autres organisations.

Pour Mme. Takoubakoye, la seule option pour le statisticien, est de se réinventer dans la gestion des ressources humaines en offrant un cadre attractif, motivant, qui est orienté sur la performance et le mérite ; dans les méthodes de collecte pour produire des données de haute qualité, avec des budgets réduits et des délais très courts ; dans l’analyse, l’archivage et la diffusion des données à travers des produits accessibles pour tous et des bases de données en ligne.

Le statisticien doit également se réinventer à travers des procédures qui garantissent la sécurité des données à caractère personnel, tout en utilisant les tablettes et autres équipements de collecte de données et de centralisation et enfin, en répondant rapidement aux besoins des utilisateurs et en innovant dans les opérations et les produits.

La Directrice Générale de l’INS s’est aussi réjouie du choix du thème du congrès qui est le reflet de l’engagement du bureau sortant du SYNPIS, à inscrire les actions du syndicat dans une démarche de syndicalisme responsable. Ce thème s’aligne parfaitement sur les priorités de la Stratégie Nationale de Développement de la Statistique 2022-2026 et le Projet Annuel de Performance de l’INS. Elle a ainsi annoncé que la Direction Générale de l’INS a obtenu l’appui du Millenium Challenge Account pour procéder à l’actualisation des textes régissant le Système Statistique National conformément aux orientations du Ministre du Plan.

Mme Takoubakoye s’est dite totalement engagée pour des discussions franches avec le SYNPIS, dont les propositions sont les bienvenues pour faire rayonner les services statistiques publics et améliorer les conditions de travail des agents de l’INS. A cet effet, elle a instruit les services en charge des ressources humaines pour élaborer une politique de ressources humaines inclusive et innovante, où toutes les compétences seront mises en valeur.

Celcom INS

You may also like